D'autres nouvelles

Publié le par Pierre-Louis Daviken

Bonjour à toutes et à tous.

Je ne sais plus depuis combien de temps je me suis arrêté d'écrire, deux mois, trois mois, plus ? Je n'ai pas compté.

La dernière fois, j'en étais à cela :

Ce n'est pas si mal... sauf que fut un temps, je pensais que mon graphe serait tout vert à la fin de l'année 2016.

Peu importe, j'étais encore trop optimiste. J'ai revu ma copie et je me suis dit, en mars ? Plutôt en juin 2017 je pense aujourd'hui.

Bon, je vais mettre au monde un beau Gargantua de 900000 à un million de signes, et je peux d'ores et déjà affirmer qu'il sera bien mené à terme. Et encore, cela ne représentera que la moitié de l'ouvrage final puisque La Rémige bleue comporte deux parties, un diptyque pour faire savant.

Un roman de plus de mille pages certainement.

J'ai fait une pause romanesque, mais je n'ai pas chômé pour autant ; j'avais besoin de m'y retrouver dans la jungle de mes intrigues. 

Alors je me suis donné les moyens et j'ai profité d'une autre corde que j'ai à mon arc : étant informaticien de métier, j'ai fabriqué de toutes pièces un logiciel pour m'épauler dans ma quête de la perfection, somme toute relative, si tenté que je puisse l'atteindre un jour.

Cela donne ceci :

  • Une sorte de diagramme de Gantt détourné pour les besoins, et qui me permet de maîtriser, à la minute près, la totalité des actions du récit.

  • Un traitement de texte intégré, avec un flopée d'outils adjacents, pour être encore plus efficace dans la genèse de la rédaction.

  • Un tableur intégré pour consigner toutes vérifications nécessaires.

Et par ci par là bien d'autres choses encore.

Cela deviendrait presque un outil de pro dirait-on.

Pourquoi pas ? Peut-être que dans l'avenir je le mettrai à la disposition des écrivains ou "écrivants" comme moi.

Il ne me reste plus qu'à l'utiliser ! Paradoxalement j'en ai presque peur, un peu intimidé par le résultat de mon labeur (un peu abruti par les milliers de lignes de code qu'il a fallu que je ponde, il faut que je m'en remette).

Je me donne encore trois semaines pour finir de formaliser mon roman, enfin la première partie, dans ce formidable outil que j'ai d'abord créé pour moi et mes personnages.

C'est un peu fou.

Avant le printemps, promis, je reprends la plume pour aller jusqu'au point final !

Publié dans Conversations

Commenter cet article

Quichottine 09/02/2017 00:16

Je ne savais pas que tu étais informaticien... quel boulot !!!
Bravo en tout cas, j'ai hâte de voir ce que ça va donner.
Bises et douce journée.

Pierre-Louis Daviken 09/02/2017 16:59

Coucou Quichottine.
L'espoir est là, j'ai même quelqu'un qui est intéressé pour publier mon roman, mais lui comme les autres vont devoir patienter encore... mais ça avance doucement.

Plumefragile 08/02/2017 21:03

Quel bonheur Pierre Louis de te revoir sur la toile ! J'ai l'impression qu'il y a des années que tu ne nous a pas redonner espoir de te voir publier ! J'ai hâte de voir les premiers exemplaires. Bises amicales

Pierre-Louis Daviken 09/02/2017 16:58

Quelle surprise, Plume fragile (j'adore ce pseudo) !
Oui, la rémige bleue a beaucoup évoluée depuis le temps.
Encore un peu de patience, dans un an ou deux ça devrait être bon !
A bientôt.